accueil Blocs accueil Conférences
01 42 09 07 17
De 9h à 17h
du lundi au vendredi
toutes nos coordonnées >

LES CONFERENCES DU DAPSA

 

 


2016


 

"Et le petit, il va comment? (suite et surement pas fin)"
Le 29 novembre 2016 à l'Etablissement Public de Maison Blanche à Paris

Intervenants : Dr David GERMANAUD (Neuropédiatre à l'Hôpital Robert Debré), Tommy CAROFF (Directeur du DAPSA), Marijo TABOADA (Médecin psychiatre au DAPSA), Brigitte DALET (Cadre socio-éducative au DAPSA), Catherine MACHI (Cadre socio-éducative au DAPSA) et Cécile PELTIER (Cadre socio-éducative au DAPSA).

 

Le DAPSA poursuit son projet d’accès aux soins des nouveau-nés exposés à l’alcool pendant la grossesse et vous invite à son prochain chantier pluridisciplinaire.

Nous continuons notre travail sur l’attention portée aux enfants, aux bébés exposés à l’alcool pendant la grossesse. Francilien, le Dapsa se doit de travailler cette question en prenant en compte les besoins, demandes, offres et particularités territoriales.

Pour cette deuxième conférence, nous souhaitons mettre l’accent sur cette vigilance nécessaire en tentant de construire, de co-construire plutôt, ensemble, un dispositif permettant de prendre en compte ce qui est possible de faire, ce qui ne parait pas possible, du moins à première vue, ce qui peut être amélioré, ce qui exigera un effort d’imagination ou un réaménagement de nos pratiques de travail.

On sait bien que le « ya ka » ne sera pas suffisant car trop de freins, de réticences viendront faire barrage. Mais, la tâche n’est pourtant pas si incommensurable en réalité si on parvient à sérier les questions.

David Germanaud va nous présenter la problématique, et ce non seulement en termes de diagnostic et de pronostic. Son expérience lui permet d’affiner l’approche afin de concentrer nos efforts.

Dans un deuxième temps, le Dapsa présentera comment peut se construire un dispositif permettant dans le meilleur des cas l’inclusion des enfants dans les réseaux pédiatriques, mais aussi des dispositifs ad hoc, propres et centrés sur l’enfant, sa famille, son entourage et ses professionnels de proximité, afin de maintenir la continuité de notre attention collective.

Cliquez ici pour consulter les actes de cette conférence


 "Et le petit, il va comment?"
Le 12 avril 2016 au Laboratoire d'Hygiène de la Ville de Paris 

Intervenants : Dr David GERMANAUD (neuropédiatre hospitalier), Dr Simona SERMASI (Coordinatrice du réseau de suivi des nouveau-nés vulnérables de Paris) et le Dr Marijo TABOADA (médecin conseil auprès du réseau DAPSA).

 

Dans les réunions de concertation, lors des échanges avec les partenaires, au retour d’une visite à domicile, surgit, plus ou moins inopinément cette question. Petit poids à la naissance ? Irritabilité ? Difficultés d’apprentissage ? Autant de petits signes qui font que nous ne sommes pas toujours rassurés sur le développement de l’enfant. Et puis, le grand frère que nous croisons parfois à la maison et qui a des difficultés à l’école….

Autant de raisons qui nous ont poussé à mettre au travail la question de l’accès aux soins des nouveau-nés exposés à l’alcool pendant la grossesse en s’adossant aux dispositifs existants que sont les réseaux pédiatriques.


"Trois (ou quatre, ou cinq, ou six) professionnels et un couffin (et...des parents)"
Le 17 février 2016 à Melun

Intervenante : Corinne CHANAL, sage-femme au réseau Naitre et Grandir en Languedoc-Roussillon et présidente de l'association GEGA (Groupe d'Etude Grossesse et Addiction) 

 

Le Dapsa, réseau francilien, travaille depuis longtemps sur les questions de périnatalité et d'accès aux soins des nouveau-nés, notamment ceux ayant subi une exposition à l'alcool pendant la grossesse et s'interroge :

  • Quel repérage en maternité et pendant la grossesse?

  • Comment mener un travail en réseau pour les partenaires cheminant auprès des parents ou futurs parents, quand il faut prendre en compte les besoins de soins de l'enfant?

Comment mener un travail en réseau pour les partenaires cheminant auprès des bébés quand il y a contexte d'exposition à l'alcool in utero?

Cliquez ici pour consulter les actes de cette conférence

 

 


2015


 

"Troubles psychopathologiques des parents et retentissement sur les enfants"
Le 04 novembre 2015 à Melun

Intervenante : Gisèle APTER, Pédopsychiatre à l'Unité de Psychiatrie d'Urgence Mobile en Maternité; Laboratoire de Recherche en psychiatrie et psychopathologie à Erasme.

 

Lors d’une visite prénatale, d’une échographie, les professionnels repèrent un « petit quelque chose » qui chiffonne. Des bizarreries, un comportement inadapté, une sorte de confusion, un débit précipité et que l’on ne comprend pas bien. Parfois, on sait que cette femme est déjà suivie dans un centre spécialisé. Parfois on ne sait rien. Ces troubles sont-ils anciens, ou apparaissent-ils lors de la grossesse ?

Des questions vont émerger: quel traitement compatible avec la grossesse ? Comment va se passer l’accouchement ? Les premiers jours avec le bébé ? Quel est l’entourage de cette mère, de son bébé ? Et sur le plus long terme : comment bébé va-t-il grandir avec une maman discontinue psychiquement ? Quelle aide peut-on leur apporter à l’un et à l’autre ? 

Cliquez ici pour consulter les actes de cette conférence


"Les fragiles interactions précoces mère-bébé
Le 16 octobre 2015 à Melun

Intervenante : Frédérique ROUVEAU, Psychologue clinicienne-Psychothérapeute, Docteur en psychopathologie psychanalytique.

Parfois la rencontre entre la mère et son bébé ne se fait pas, pas comme on voudrait, ou trop près ou trop loin ; une apparente indifférence, des pleurs incoercibles, un sommeil trop profond…

Comment comprendre ce qui se noue ou ne se noue pas ?

Comment cheminer au côté d’une mère qui semble ne pas pouvoir le devenir ? Comment soutenir un bébé qui anime ou qui renonce, face à cette mère en difficulté ?

Ces questionnements  traversent tous les professionnels qui ont à côtoyer cette mère, son enfant. Plus encore lorsqu’une addiction, une relation complexe au père ou au conjoint, une enfance abîmée nous fait craindre par anticipation que la mère et l’enfant ne se rencontrent pas « comme il le faudrait »…

Cliquez ici pour consulter les actes de cette conférence


"La concertation, c'est quoi ce machin?"
Le 06 février 2015 à l'Hôpital Maison Blanche à Paris

Intervenants : Elodie DA SILVA (sage-femme, service de maternité), Julie TAUZIEDE (assistante sociale, service de maternité), Zorka DOMIC (psychiatre, CSAPA HORIZONS), Marlène FABRO (assistante sociale, CSAPA HORIZONS), Vanessa VERTUEUX (éducatrice spécialisée, CSAPA HORIZONS), Murielle WAMBACH (infirmière, CSAPA HORIZONS), Charlise KAMENI ( assistante sociale, Centre d'hébergement Urgence), Myriam GAUDRY (assistante socio-éducative), Alexandra BERTO (éducatrice spécialisée référente du premier enfant de la patiente) et Fiorine BARRET (éducatrice spécialisée référente du nouveau né).

Ce chantier propose un récit  à plusieurs voix de deux ans des suivis périlleux (pour elle-même, pour les professionnelles) d’une femme ayant des consommations massives d'alcool de ses deux grossesses et du placement de ses enfants.

Dans le cadre de ce chantier, les  auteurs décriront de leur place professionnelle et/ou de celle de leur institution, leur travail auprès de la patiente et au sein du groupe soignant réunissant les professionnels des différentes institutions et des différents métiers engagés

Ainsi les interventions permettront d’illustrer la polyphonie des contextes institutionnels et de leurs contraintes, l’articulation des différents suivis, la dimension  groupale des accompagnements.

L'animatrice de réseau mettra en lumière le travail de groupe et la construction de l'enveloppe soignante.

Enfin, quelques éléments théoriques permettront de jeter les premières bases d'une réflexion sur la création de ces espaces de liberté et de penser indispensables.

Cliquez ici pour consulter les actes de cette conférence

 

 


2014


"Le sens de la sortie"
Conférence du 09/01/14 au Centre administratif et de conférence de Maison Blanche à Paris

Intervenants : Dr Jean EBERT, Pédospsychiatre, chef de service de l'Hôpital Mère Enfant de l'Est Parisien et Dr Marie-Laure SFEIR, médecin généraliste, coordinatrice à l'Hôpital Mère-Enfant de l'Est Parisien.

La sortie de l’Hôpital Mère-Enfant de l’Est Parisien se pense dans la tête des professionnels de l’hôpital (et peut-être pas de la même façon selon les missions de chacun) et se prépare avec la mère et son enfant.

Mais cette sortie se pense aussi dans la tête de ceux qui étaient à l’origine de la demande, ceux qui seront là à l’extérieur, l’entourage familial…

Pour chacun, des attentes et des craintes différentes, qu’il n’est pas toujours facile de partager.

Les difficultés sociales et économiques actuelles viennent compliquer la tâche ; si elles sont terriblement prégnantes, elles ne doivent cependant pas nous empêcher de penser ensemble ce passage qu’est la « sortie »

L’équipe de l’HMEEP vous propose de venir discuter avec elle des importantes questions que posent les sorties de nos patientes et de leur bébé… 

Consultez les actes de cette conférence en cliquant ici

 

 


 2013


"Le flûtiste de Hamelin" ou "L'accueil du jeune enfant séparé"
Conférence du 25/04/13 au Centre administratif et de conférence de Maison Blanche à Paris

Intervenantes : Mme Thérèse GUIHEM, Directrice de la pouponnière Michelet, Mme Dominique RATIA-ARMENGOL, Psychologue clinicienne de la pouponnière Michelet.

Après une première matinée de travail, riche en échanges, les questions soulevées par les participantes ont été nombreuses, et toutes méritent une attention particulière.

Évidemment on ne peut, on ne pourra jamais, faire le tour de la question, mais mettre en commun notre pensée est probablement une des meilleures façons de trouver la posture professionnelle la plus adéquate.

Nous vous proposons donc de continuer ce travail en commun et pour faciliter l’échange nous commençons par le travail d’accueil en pouponnière avec les axes suivants (qui reprennent une partie des questions apportées par la salle) :

  • Continuité pour l’enfant

  • Continuité du lien parent/enfant

  • Continuité pour les professionnels

De nombreux professionnels font part d’une « souffrance » : personnelle ? par identification au parent ? à l’enfant ?

Comment prépare-t-on le bébé ? Comment se prépare-t-on ? Mais aussi, comment se prépare le départ du bébé ?

Comment peut-on construire une image de la continuité parentale ?

Consultez les actes de cette conférence en cliquant ici 


"Le flûtiste de Hamelin" ou "L'accueil du jeune enfant séparé"
Conférence du 13/02/13 au Centre hospitalier Sainte-Anne à Paris

Intervenantes : Thérèse GUIHEM, Directrice de la pouponnière Michelet; Carole VEINNANT, Chef de service de l'ASE 77 de Montereau et Dominique RATIA-ARMENGOL, Psychologue clinicienne à la Pouponnière Michelet.

Pour les professionnels qui accueillent, suivent, poussent et tirent parfois pendant des années des patients (ou usagers, ou hébergés, ou… appelons les comme on peut), l'annonce d'une grossesse, l'arrivée d'un enfant est source de préoccupations. Comment ça va se passer ? Cet homme, cette femme pourront-ils s'occuper de leur enfant ? Et surtout, les "autres" pourront-ils accepter ces parents "différents", "mal vus" ?

Parfois, sans qu'on ait ici à juger du bien-fondé de la décision, il est décidé que l'enfant ne peut vivre auprès de ses parents.

Les professionnels du côté des parents entendent (recueillent) la colère, l'humiliation, le sentiment d'être rejeté, parfois une forme de soulagement… Ils perçoivent les souffrances des parents face à cette situation de séparation (de placement) non choisie.

Mais, de l'autre côté, que se passe-t-il pour l'enfant, parfois soumis aux mêmes ressentis que ses parents; comment est-il accueilli, attendu, soutenu ?

Et s(c)es parents, comment sont-ils entendus dans ces lieux dédiés aux enfants ? Comment le lien parental est-il considéré, travaillé ? Quels appuis sont proposés aux parents ?

Consultez les actes de cette conférence en cliquant ici 

 


2012


"La procédure d'admission"
Conférence du 14/06/12 au Centre administratif et de conférence de Maison Blanche à Paris

Intervenants : Dr Jean EBERT, Psychiatre, Médecin directeur de l'Hôpital Mère Enfant de l'Est Parisien; Dr AGBOKOU, Psychiatre auprès des maternités de Tenon et de Trousseau; Julie CASTENADA, sage femme à la maternité de Lariboisière et Dr Martine CHOCHON, médecin à la PMI de Paris 

Ce serait bien qu'elle aille à l'hôpital mère enfant….

Deux ans déjà que l'hôpital mère enfant de l'est parisien a ouvert ses portes. Pensé depuis plus de 20 ans, il a été porté, soutenu, attendu tant nous ressentions tous la nécessité d'un lieu pour accueillir, soigner des futures mères et des mères accompagnées de très jeunes enfants.

Tant attendu d'ailleurs, que les demandes ont vite afflué.

Tant attendu que parfois la procédure d'admission semble lourde, inadaptée, voire peu lisible.

Deux ans déjà que l'HMEEP a pris sa place dans le dispositif francilien, dans la chaîne des propositions qui peuvent être faites à ces mères et à ces bébés.

Le temps nécessaire pour confronter un projet imaginé et sa réalisation. Le temps de poser les questions sur ces deux ans d'expériences.

Nous commencerons par le début : c'est quoi la procédure d'admission ? un examen ? de  qui ? de qui écoute-t-on les paroles (de la jeune accouchée, du bébé, de l'équipe à l'origine de la demande ? qu'est ce qui est évalué, apprécié, mesuré ?

Comment comprendre la décision prise ?

Et les autres, ceux qui adressent, qu'en pensent-il ?

Consultez les actes de cette conférence en cliquant ici

 


 2011


"Savoir, pouvoir, écouter l'alcoolisation maternelle"
Conférence du 21/01/11 à l'Hôpital Saint Vincent de Paul à Paris

Intervenants : Michèle DUBOIS, Pédiatre à la maternité de Port Royal, Thierry DANIEL, médecin au service d'addictologie du CHR de Lille, Mélanie COUSIN, Psychologue au CAMSP de Roubaix, Agnès DEMAN, Educatrice spécialisée  au CAMSP de Roubaix, Michel ARTUS, médecin généraliste à l'ANPAA 27 à Evreux et Véronique NAHOUM-GRAPPE, anthropologue chercheuse.

Nous sommes tous interpellés par les questions de l’alcoolisation féminine pour différentes raisons et plus particulièrement pendant la grossesse. Que ce soit conscient ou inconscient, la consommation d’alcool chez une femme enceinte nous fait osciller entre l’obligation morale de préserver l’enfant à venir et celle de maintenir le lien avec la femme pour l’accompagner vers les soins.

Consultez les actes de cette conférence en cliquant ici

 


 2010


"Souci de l'humain et bientraitance des familles"
Conférence du 21/10/10 au Centre administratif et de conférence de Maison Blanche à Paris

Intervenants : Dominique BRENGARD, Pédopsychiatre responsable du 3ème secteur de psychiatrie infanto-juvénile et Présidente de l'ARPE; Mélanie COUSIN, Psychologue au CAMSP de Roubaix; Roger SALBREUX, Pédopsychiatre, Annick-Camille DUMARET, Psychologue, chercheuse à l'INSERM-CERMES 3, Dr Jean EBERT, Pédospychiatre, Directeur de l'Association Horizons; Nicole GILLES, Présidente de la Maison de l'Enfant d'Epernay et Dr Marijo TABOADA, Psychiatre et coordinatrice du DAPSA.

Consultez les actes de cette conférence en cliquant ici


"Docteur, je voudrais arrêter..."
Conférence du 25/06/10 au Centre administratif et de conférence de Maison Blanche à Paris

Intervenants : Dr Anne-Marie SIMPONPOLI, Responsable de l'ECIMUD de l'Hôpital Louis Mourier; Dr Gilles GRANGE, Obstétricien à Cochin Port Royal à Saint Vincent de Paul; Dr Jean EBERT, Psychiatre et médecin directeur de l'association Horizons.

Elle est enceinte, elle le sait depuis quelques jours, quelques semaines, quelques mois… Elle suit un traitement de substitution aux opiacés, méthadone ou subutex®, en ville ou en centre spécialisé. Ce traitement lui a permis de stabiliser, peu ou prou, la prise de substances psycho actives, sa vie est moins chaotique, … et la grossesse survient.

Elle sait que les opiacés traversent la barrière placentaire, elle sait que son bébé baigne dedans. Elle s’interroge sur cette question, sur « le mal » que ça pourrait lui faire. Elle sait, peut-être même que son enfant précédent en a souffert, que son futur bébé risque un syndrome de sevrage à la naissance.

Alors, elle s’interroge, ou ne s’interroge plus : il faut que cela cesse, que son bébé naisse indemne et ne risque pas de souffrir de ce syndrome de sevrage.

Alors, elle vient voir son médecin et dit : « Docteur, je voudrais arrêter le traitement avant… »

Consultez les actes de cette conférence en cliquant ici

 


2009


"Holding des mères, nursing des bébés"
Conférence du 15/05/09 au Centre admministratif et de conférence de Maison Blanche à Paris 

Intervenants : Marie-Christine GAZEAU (infirmière à l'association Dessine-moi un mouton) et Béatrice MARTIN-CHABOT (psychologue à l'association Dessine-moi un mouton).

"Holding des mères, nursing des bébés" ou "comment, en soutenant les mamans, on leur permet de soutenir elles-mêmes leur bébé?" est bien l'hypothèse de base avec laquelle nous travaillons.

C'est donc dès la grossesse que nous tentons de soutenir les futurs parents, en pratique, essentiellement les mères, dans leur sentiment d'exister.

Leur permettre d'être, de ressentir ce qu'ils vivent, de partager émotionnellement leurs expériences, dans l'infra-verbal et la verbalisation, favorisera l'accueil de leur bébé.

Nous avons eu l'idée d'étayer notre regard "bienveillant" par la "réflexion" de la photographie. Ainsi, au-delà denotre regard sur eux, proposer de fixer des moments de leur vie par l'intermédiaire de photographies et les leur restituer, permet, nous semble-t-il, que les personnes saisissent quelque chose de leur vécu.

A travers cet outil de la photographie, comment la personne se saisit du nouveau regard qu'elle peut porter sur elle-même?

C'est en partant de cette croisée des regards que nous vous proposons de discuter la question du holding des mères et du nursing des bébés.

Consultez les actes de cette conférence en cliquant ici

 


2008


"Holding des mères, nursing des bébé"
Conférence du 26/09/08 au Centre administratif et de conférence de Maison Blanche à Paris

Intervenants : Dr Annick LE NESTOUR (chef de service, Responsable du Centre "L'Aubier", Isabelle PATOUILLOT-SLATINE (assistante sociale à "L'Aubier") et Caroline HEROUX (puéricultirce à "L'Aubier").

« C’est moi qui devrais aller en crèche » La jeune mère fait un peu la moue, nous regarde en coin, lance un coup d’œil rapide à sa petite fille qui joue sur le tapis. Elle est pâle, fatiguée et se plaint de cette enfant trop prenante mais qu’elle ne peut lâcher, … car c’est « grâce à elle qu’[elle] tient ».

Combien de fois avons nous vu des mamans porter si mollement leur bébé qu’on pensait qu’il allait tomber ? Combien de fois avons-nous entendu que c’est ce bébé qui « tient » la maman »

Face à ce couple, comment les différents professionnels présents dessinent-ils le cadre du suivi, le « paysage » de l’accompagnement pour permettre à cette mère de grandir suffisamment pour porter son bébé.

Le DAPSA propose ce thème de réflexion pour ses chantiers de rentrée : porter les mères, comment, pourquoi, comment repérer les mouvements psychiques de cette mère, de ce bébé.

Consultez les actes de cette conférence en cliquant ici


"Quand les parents boivent, les enfants trinquent"
Conférence du 24/01/08 à la Maison des Associations du 3ème arrondissemebt de Paris

Intervenants : Dr Maurice TITRAN (pédiatre, médecin directeur du CAMSP de Roubaix, accompagne des enfants touchés par l'alcool et leurs familles) et le Dr Jean EBERT (pédopsychiatre, dirige le Centre Horizons, centre de soins pour parents toxicomanes souhaitant mieux vivre leur parentalité).

Vieux souvenir d’enfance des années 50 sur les murs du métro parisien…

Depuis, la question est toujours vraie, mais la question se pose aussi, parfois de façon plus visible, pour les drogues illicites (héroïne, cocaïne, cannabis) et pour certains médicaments.

Comment la question a été pensée, que l’on parte de l’alcool et de ses conséquences sur les enfants, que l’on parte de la drogue et du soin apporté à ces parents ?

Quelles spécificités dans l’accompagnement des mères et futures mères ayant une consommation problématique d’alcool et celles usant de drogues illicites ? Mais peut-être aussi quelles convergences ?

Nous vous proposons de participer à cette réflexion à partir d’une discussion ouverte entre le Pr Maurice Titran, pédiatre au CAMSP de Roubaix et le Dr Jean Ebert, pédopsychiatre et médecin directeur du centre Horizons.

Consultez les actes de cette conférence en cliquant ici


"Suites de couches...Services de suites...Quel accompagnempent au sortir de la maternité?"
Conférence du 29/01/07 au Centre administratif et de conférence de Maison Blanche à Paris

Les durées de séjour en maternité s’amenuisent, et dans la plupart des cas les personnes concernées s’en réjouissent. Habituellement, le retour au domicile est attendu avec impatience afin de sortir d’une ambiance souvent vécue comme trop médicale au moment de la naissance. Les pères souhaitent vivre à plein temps avec leur conjointe et leur bébé, les mères sont ravies de retrouver leur confort quotidien, voire les aînés, ceux-ci sont contents de retrouver leur mère, et peut-être le petit frère ou la petite sœur. Les visites au domicile sont plus agréables pour les amis et l’entourage tente d’amoindrir les efforts et la fatigue inhérente à l’arrivée d’un enfant.

Mais parfois, les conditions de vie extérieures ne sont pas toujours aussi favorables et aidantes, quelquefois, les équipes de maternité et de pédiatrie s’interrogent face à une maman et un bébé qui peinent à faire connaissance, certaines fois encore les difficultés, repérées ou pressenties, de la mère ou du père inquiètent, notamment lorsqu’elles sont en lien avec des consommations abusives de psychotropes.

Comment, dans le laps souvent court du séjour en maternité peut-on construire un dispositif d’accompagnement pour ces parents et ces bébés ? Quels interlocuteurs, quels partenaires mobiliser ? Comment articuler les différentes prises en charge ? Comment travailler avec les parents la nécessité de ce dispositif ?

Pour cette nouvelle année 2007, le DAPSA souhaite mettre en chantier avec vous tous les services à développer pour favoriser l’accueil de l’enfant, donc aussi l’accueil de ses parents.

Cette séance de janvier en est la première ébauche et permettra de définir les axes de travail pour les mois à venir.

Consultez les actes de cette conférence en cliquant ici

 


2006


"Périnatalité et addictions"
Conférence du 29/06/06

Intervenants : Dr BRENGARD (chef de service, 3ème secteur de psychiatrie infanto juvénile à Paris); Dr Anne-Marie SIMONPOLI (praticien hospitalier à l'Hôpital Louis Mourier à Colombes); Caherine DENIS-TEYNIER (Psychologue au CSST Dune à Cergy Pontoise)); Aline DI CARLO (Assistante sociale au CSAPA AURORE à Paris); Dr Jean EBERT (Pédopsychiatre au CSST Horizons à Paris) et Françoise GARCOT (Infirmière au CSST Dune à Cergy Pontoise).

Consultez les actes de cette conférence en cliquant ici